Ours : Un cas d'alopécie remarquable ...

03-11-2013 à 10:54:47
Ce cas d'alopécie d'un ours des Cantabriques n'est pas sans nous rappeler la pelade de notre dernier mâle 100% des Pyrénées Aspe Ouest, disparu encore jeune et que les espagnols ont appelé on ne sait par quel mystère ni pourquoi ... Camille ! Camille qui lui, était alors déjà mort de vieillesse ...

Cette perte de poils est remarquable et j'espère que les techniciens vont pouvoir localiser cet ours afin de faire des analyses . Malheureusement un débile a volé la carte mémoire de l'appareil photo de surveillance et les recherches de l'animal sont au point mort . L'inquiétude règne car cette maladie pourrait éventuellement se révéler contagieuse pour l'ensemble de la population de plantigrades ...

Nous voyons à travers ce cas particulier qu'un noyau ursin n'est pas l'abri d'une épidémie éventuelle . Et plus ce noyau sera petit et plus les risques seront grands.... Car sans faire de catastrophisme les risques , même très faibles, existent... D'où l'importance et la nécessité majeure d'avoir une population avec un capital génétique optimal qui renforcera au mieux les défenses immunitaires de l'ensemble des individus de cette population . La diversité génétique est un facteur essentiel de fertilité, de vitalité mais aussi et surtout de résistance aux maladies Une épidémie intervenant sur des sujets aux défenses affaiblies par une consanguinité maximale comme c'est actuellement le cas sur notre noyau central serait une catastrophe absolue... Personne au gouvernement et au Ministère de l'Environnement ne semble hélas en tenir cas , aucune préoccupation, aucune anticipation, ni prévention. Cette absence de prévention des risques sanitaires est une conséquence somme toute logique d'une politique actuelle qui prive l'ours de toute protection réelle et le condamne comme l'a dit JJ Camarra à un avenir non viable .

On peut voir par contre que de par leur politique volontariste les espagnols se décarcassent, eux, autrement que les français pour résoudre les problèmes et donner un avenir viable à leurs ours dans cette région ...

On eut aimé que la France se décarcasse tout autant pour connaître la maladie d'Aspe Ouest ! On aimerait que la France se décarcasse autant que les espagnols pour donner un avenir enfin viable à notre population pyrénéenne ! Mais après Sarkozy dont on n'attendait rien, que doit-on attendre exactement d'un gouvernement socialo ECOLOGISTE dont on espérait tout pour traiter ce sujet ?

http://www.fapas.es/index.php/fapas-hoy/708-control-y-seguimiento-de-un-oso-con-problemas-en-la-cordillera-cantabrica

A suivre ...

A suivre ...
  • Liens sponsorisés



03-11-2013 à 19:20:38


Merci pour l'info !
Si il a la même maladie qu'Aspe ouest, cela veut dire que ce n'est pas mortel... De quoi alors est mort Aspe ouest ?

09-11-2013 à 10:26:04
http://leonoticias.com/frontend/leonoticias/El-Extrano-Caso-Del-Oso-Pelon-vn130387-vst218

Pour l'instant les scientifiques penchent pour un dérèglement hormonal, une atteinte de la thyroïde ou une tumeur des testicules ...

On se souvient que les espagnols avaient émis l'hypothèse pour Aspe Ouest qu'un dérèglement hormonal serait à l'origine de sa pelade ... Aspe Ouest étant mort trop jeune en regard de l'espérance de vie normale d'un ours il n'est pas du tout exclu que sa maladie, dont l'alopécie était une manifestation secondaire, soit à l'origine de sa disparition ... Après pour ce qui est des causes de cette pelade d'Aspe Ouest personnellement je pense qu'il s'agit d'une conséquence induite par la consanguinité. Les espagnols, de leur côté, avaient mis en avant son cas de mâle solitaire depuis trop longtemps comme hypothèse à son dérèglement hormonal... Quant à " el oso Pelon " dont le cas ressemble étrangement à celui d'Aspe Ouest attendons de savoir ce qu'en diront les biologistes et mammologistes responsables . Si toutefois ils parviennent à localiser cet ours ... A condition aussi que ce plantigrade soit encore vivant et que si c'est le cas il parvienne à passer l'hiver ... A suivre ...
11-11-2013 à 09:43:21
L'ours Pelon qui a été photographié avec son alopécie par deux fois en Mai 2012 et en Mai 2013 n'a pas pu être localisé et il est peu probable qu'il le soit ou qu'on ait d'autres photos de lui avant 2014, s'il est toujours en vie ...

http://www.lne.es/asturias/2013/11/11/pelon-desaparecido/1497647.html
11-11-2013 à 14:49:22
http://leonoticias.com/frontend/leonoticias/El-Extrano-Caso-Del-Oso-Pelon-vn130387-vst218

Pour l'instant les scientifiques penchent pour un dérèglement hormonal, une atteinte de la thyroïde ou une tumeur des testicules ...

On se souvient que les espagnols avaient émis l'hypothèse pour Aspe Ouest qu'un dérèglement hormonal serait à l'origine de sa pelade ... Aspe Ouest étant mort trop jeune en regard de l'espérance de vie normale d'un ours il n'est pas du tout exclu que sa maladie, dont l'alopécie était une manifestation secondaire, soit à l'origine de sa disparition ... Après pour ce qui est des causes de cette pelade d'Aspe Ouest personnellement je pense qu'il s'agit d'une conséquence induite par la consanguinité. Les espagnols, de leur côté, avaient mis en avant son cas de mâle solitaire depuis trop longtemps comme hypothèse à son dérèglement hormonal... Quant à " el oso Pelon " dont le cas ressemble étrangement à celui d'Aspe Ouest attendons de savoir ce qu'en diront les biologistes et mammologistes responsables . Si toutefois ils parviennent à localiser cet ours ... A condition aussi que ce plantigrade soit encore vivant et que si c'est le cas il parvienne à passer l'hiver ... A suivre ...

Pour Aspe ouest, j'avais lu que c'était une maladie, la "Sarna".

11-11-2013 à 19:09:21
Effectivement ce pourrait être une gale , pathologie ayant un acarien ( sarcopte ) à l'origine d'une parasitose extrêmement contagieuse ...
Mais rien n'est prouvé il faudrait pour cela pouvoir faire des prélèvements et des analyses .

Il y a différentes gales, l'une humaine et d'autres spécifiques à différents mammifères.
A noter que certains terrains favorisent la gale :

" Terrain à risque accru de forme grave : - Sujets âgés, grabataires, cachectiques.
- Sujets immuno-déprimés chez qui la gale prend une forme généralisée, hyperkératosique, à prolifération ++ de sarcoptes qui peut alors être révélatrice du déficit immunitaire.
- Sujets atteints d'affections neurologiques avec troubles sensitifs ... "

La consanguinité qui engendre un déficit des défenses immunitaires offre donc bien chez un sujet fragilisé ou malade une porte d'entrée favorable à de telles attaques d'acariens .
  • Liens sponsorisés