Préfecture de l'Ariège

27-09-2013 à 21:02:09

Bonsoir,
j'ai adressé ce petit mail à la préfecture de l'Ariège. Je ne pense pas que ça agite beaucoup la préfecture mais si ils en reçoivent plusieurs dizaine, peut être se rendront-ils compte qu'ils doivent avoir des exigences vis à vis de l'ACAP



"Madame La Préfète,


je souhaiterais, s'il vous plaît, connaître les engagements fermes pris par les membres de l'ACAP pour s'adapter à la présence de l'ours en contrepartie des millions (nos impôts) que vous allez leur apporter.

Il semble être largement temps que le pastoralisme, que nous perfusons à coups de subventions, s'adapte à son temps.

Dans l'attente de vous lire, veuillez agréer Madame, l'expression de mes salutations"


Bonne soirée.
  • Liens sponsorisés



28-09-2013 à 08:50:57
Je ne crois pas que tu auras une réponse...

Lis le site de FERUS si tu ne l'a pas fait, on a jamais vu une telle politique anti-écologique !

28-09-2013 à 13:50:09
C'est une bonne idée . Il faudrait que ça se fasse sous forme de pétition pour avoir plus de poids . Je pense que , par l'intermédiaire des Associations, le résultat de la pétition franco espagnole en cours sera aussi adressée, en temps utile, à Me la Préfète avec un message similaire en forme de fond .

Il est évident que l'on avait espéré beaucoup mieux d'un gouvernement auquel appartiennent les écologistes . Et dans ce contexte contre nature nous nous éloignons toujours un peu plus de l'idée même d'un renforcement salvateur de la population .

Le catastrophique de la situation est que les opposants occupent de la manière la plus perverse le terrain médiatique et politique et de ce fait condamnent pour longtemps toute opportunité raisonnable de renforcement génétique de la population . Ce alors que le noyau central aurait un besoin essentiel et urgent de variabilité génétique pour assurer sa survie sur le long terme. Les opposants jouent là dessus pour affaiblir l'ours en prenant exemple sur ce qui s'est jadis passé en Béarn ...

Que ce soit l'étude sur l'ours et la biodiversité Pyrénéennes commandée par Me Batho ou ces nouvelles tables de travail instaurées par Me la Préfète, en remake des groupes de travail du GNO façon Jouanno, avec " ceux qui ont à voir sur le sujet du pastoralisme " ne font que repousser un peu plus loin le sujet de la réintroduction .

On comprend fort bien que si renforcer le noyau béarnais, où il ne reste que deux ours, n'a pas été et n'est toujours pas depuis tant d'années, une urgence pour les gouvernants et les politiques, de même le renforcement ne sera jamais une urgence pour les Pyrénées Centrales avec deux gouvernements successifs et des Ministères qui dans une continuité politique commune se satisfont de la présence de 22 individus majoritairement consanguins et d'une situation qu'il laissent délibérément pourrir ...

Je crains que nous en soyons bientôt à constater que la consanguinité est responsable, malgré le potentiel théorique du noyau, du peu de naissances et du peu d'oursons qui survivent ...
28-09-2013 à 18:23:06

Le problème c'est que le manque d'actions entraîne le manque de résultats et que celui ci entraîne le manque d'implication des pro ours et finalement le désengagement pour la cause.

Je le dis à nouveau, il faudrait une action médiatique et percutante mais d'ici à ce qu'elle arrive, il faut simplement rappeler aux autorités et aux antis que nous existons et que la population est favorable aux grands prédateurs.
N'oublions pas qu'ils n'y a que 600 000 exploitants agricoles et 1 200 000 chasseurs en France sur 65 000 000 d'habitants, mais eux ont une grande gueule....
29-09-2013 à 14:15:35
La plupart des gens ont peur des loups et des ours....

30-09-2013 à 09:25:56
Je pense que Grégory a raison et que le nombre des "antis" ne devrait pas être un problème si la mobilisation des "pros" était véritable. Mais il est vrai que contrairement à nous, eux savent se mobiliser et utiliser tous les moyens possible à leur disposition, pour défendre leur cause.
Quand à la peur du loup, je ne pense pas qu'elle soit encore présente, mais je crois plutôt que la très grande majorité des français sont à des années lumière des problèmes de la biodiversité en France, tout simplement. Pour être clair, ils s'en foutent royalement !!!

La nature sans les grands prédateurs n'est pas naturelle !!!


Didier 28
30-09-2013 à 10:20:48
un article du monde du jour : http://www.lemonde.fr/societe/reactions/2013/09/28/ete-apres-ete-entre-bergers-et-pro-ours-le-meme-abime-d-incomprehension_3486482_3224.html

j'ai envoye un mail aussi... par les temps tout ce qui est un frein au productivisme sera abattu..
30-09-2013 à 19:23:18
On me l'aurait dit il y a un an et demi quand j'ai voté pour cette truffe de Hollande je ne l'aurais pas cru ! Ce que nous vivons en ce moment est un retour en arrière d'un demi-siècle[urlhttp://www.ferus.fr/][/url]. Après un an et demi de présidence normale il n'y a plus rien à espérer. Si ce n'est souhaiter que toute cette équipe de bons à rien dégage au plus vite. Comme disait Renaud « Putain où est ce que j’ai mis mon flingue » mais pas pour les loups...
  • Liens sponsorisés