Attention Danger: menaces de tuer l'ours.

22-06-2013 à 13:40:25
Bonjour,
Une menace à prendre quand même au sérieux!!! Il faut se méfier et ils peuvent profiter de la détresse des personnes des régions inondées et qui ont subi le désastre des inondations pour tuer l'ours.
C'est un avertissement qu'il faut prendre au sérieux .

http://www.kairn.com/fr/milieu-montagne/89292/pays-toy-dans-les-pyrenees-l-ours-mort-ou-vif.html
  • Liens sponsorisés



22-06-2013 à 16:23:34
Je crains effectivement que ces menaces ne soient mise à exécution.
Voilà bien la, la différence entre des gens déterminés et les autres, autres qui se contentent de belles paroles, paroles qui n'ont d'effet que dans monde parfait.
Il faut savoir de temps en temps, taper très fort auprès des service de l'état, pour que la loi soit respectée et en l’occurrence, pour que nos ours puissent survivre et même vivre tout simplement.
Malheureusement, seuls les plus déterminés obtiendront gains de cause !!!
Alors qui seront les plus déterminés ???
Je crains que Cannellito ne soit en train de vivre ses dernières heures, parce que j'ai la quasi-certitude que personne ne viendra à son secours. Il n'y a d'ailleurs, qu'une seule façon de le secourir, c'est de le déplacer avec ses congénères du centre des Pyrénées !!!
Néré plus à l'ouest, mais un peu plus chanceux, se contentera de mourir de vieillesse, sans re-connaitre le plaisir de sentir une femelle en chaleur.
Quel dommage !!!

La nature sans les grands prédateurs n'est pas naturelle !!!


Didier 28
22-06-2013 à 18:27:32
Il commence l'année avec une petite prédation de 10 brebis... plus quelques-unes par ci par là...

23-06-2013 à 17:44:58
Bonjour, la crainte s'emplifie. L'ultimatum est ce soir dimanche.

midi-pyrenees.france3.fr/2013/06/23/les-anti-ours-lancent-un-ultimatum-au-prefet-des-hautes-pyrenees-275635.html
23-06-2013 à 22:39:46
Personnellement, ça fait longtemps que je prédis que ça va malheureusement mal finir pour Cannelito ...

Pourquoi ?

De la part du Gouvernement, des responsables politiques et des Associations nous nous dirigeons à nouveau tout droit vers une gestion " à la béarnaise " du plantigrade... Nous savons pertinemment où ça mène … D'ailleurs où cela mène, nous y voilà puisque nous sommes avec Cannelito face au dernier ours de la lignée historique de la souche Pyrénéenne ... Nous voyons là avec effarement quel grand cas font les uns et les autres , la France en premier, de cet ultime représentant porteur des derniers gènes pyrénéens . Nous voyons là quelle considération ont les uns et les autres pour ce dernier des Mohicans qui n'a pas vu de femelle depuis que sa mère est morte il y a bientôt dix ans . Curieux que cela n'interpelle réellement personne depuis tout ce temps passé. Curieux qu'on ait favorisé l'ours slovène d'un côté et qu'on ait laissé de l'autre ,sans la moindre réaction d'autorité, le noyau béarnais être complètement éradiqué , Curieux que l'on se satisfasse, les uns et les autres, les biens intentionnés ou pas du sort et du destin stérile et peut-être bientôt fatal de cet animal qui représente non seulement le symbole des Pyrénées mais aussi tous les espoirs initialement placés dans le sauvetage de l'ours de souche ... Pour l'heure ce n'est une réussite pour personne et surtout pas pour la France que d'être incapable de donner un destin fécond et serein à ce dernier représentant de la grande lignée pyrénéenne ... On pourrait même parler de honte, je pense que le mot ne serait pas trop fort !

Les ours béarnais ont été complètement abandonnés depuis la mort de Cannelle, depuis presque dix ans, au point de laisser la situation stagner en l'état, jusqu'à dégénérer ... Ces ours sont en passe d'avoir été éradiqués jusque dans leurs derniers gènes ! Pourquoi ? On voudrait la mort définitive de cette lignée pyrénéenne pour mieux prétendre ensuite à l'illégitimité, puis à l'élimination de la souche slovène qu'on ne s'y prendrait pas autrement …

En parallèle, la mollesse et l'irresponsabilité de l'état qui pour le deuxième quinquennat consécutif temporise et tergiverse pour maintenir la population d'ours sous le seuil de viabilité ne fait qu'encourager l'extrémisme pastoral à aller de plus en plus au-delà des provocations et des aboiements habituels … Cet ultimatum de déclaration de guerre des pastoraux radicaux et de leurs roquets qui s'enhardissent n'est que la conséquence du laisser faire et de la couardise qui tient lieu depuis trop d'années de politique au Ministère de l'Environnement dès qu'on ouvre le dossier ours …

Rajoutons à cela les résultats de la pétition qui s'annoncent prometteurs et l'on comprendra l'opportunisme indécent des opposants qui ont pris parti d'instrumentaliser à leur avantage la conjoncture de catastrophe naturelle qui tombe on ne peut mieux pour servir leurs intérêts particuliers …

Je vous le dis franchement , Cannellito à mieux à faire qu'à risquer sa vie inutilement en Pays Toy, ce, juste pour pouvoir dire qu'il reste un ours dont le FIEP peut s'occuper . Il faut au plus vite sortir Cannelito de ce piège mortel non pas pour faire plaisir aux extrémistes ou pour céder devant leurs exigences fanatiques mais seulement parce que Cannellito est symboliquement trop important pour laisser sa peau au fond de ce cul de basse fosse du Pays Toy ….

En conclusion .

Je demande à ce que les Associations de sauvegarde 1/ Cessent de perdre inutilement du temps en ce qui concerne Cannellito et Néré. 2/ Portent plainte contre l'ADDIP . 3/ Exigent du Gouvernement Français le transfert de Cannellito et de Néré vers les Pyrénées Centrales afin de lutter contre l'importante consanguinité de la population .

Et surtout

4/ Que les Associations et Cap Ours, sur le même modèle que celui de l'ADDIP, lancent au Gouvernement Français, et au préfet de massif, un ultimatum , pour que dans un délai imparti, le Ministère officialise une décision de réintroductions , sinon, passé ce délai , les Associations s'autoriseront à procéder elles-mêmes , dans le respect des engagements internationaux signés par la France, en temps et en lieu voulu, aux réintroductions nécessaires à la pérennisation de la population d'ours dans les Pyrénées ,

))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))
23-06-2013 à 23:15:12

Totalement d'accord avec le point 4/. D'ailleurs, je pense que quit à provoquer, autant agir comme les antis et faire une déclaration demain sur un lâcher dans les semaines à venir.
L'association ADET prendrait-elle le risque eu égard aux dotations de l'état, malheureusement j'en doute ?

bonne soirée
24-06-2013 à 03:50:37
C'est aujourd'hui lundi qu'ils vont se faire un honneur de commettre l'horreur, dans l’indifférence générale, et après ? Un procès se soldant par une amende ? Ils s'en foutent...

Extrait de http://alternatives-pyrenees.com/2013/06/23/drame-du-pays-toy-inondations-ours/ :

Vendredi soir nous avons lancé un ultimatum de 48h au Préfet : vous retirez les ours ou nous les tuons. Il n’y aura pas d’alternative face à la fatigue physique et morale à laquelle nous sommes soumis.

L’ultimatum vient à échéance ce soir. Nous passerons discrètement à l’action dès lundi. L’Etat n’a JAMAIS respecté ses engagements et ses obligations légales. Ces ours ne devraient pas être en France. En conséquence nous exercerons notre droit légitime et légal qui consiste à protéger nos troupeaux. Voir à cet effet l’article de Louis Dollo sur le journal en ligne Lourdes-infos (...)

Ourse en Aspe Pour la présence de l'homme et de l'ours sauvage en montagne.
24-06-2013 à 13:12:38
Il y a encore une solution pour les Associations en attendant de régler d'autorité le rapport du Pays Toy à l'ours, problème qui ne peut pas être réglé en 48h :

Aller voir le préfet de Massif et obtenir le déplacement de Cannellito et de Néré vers la Vallée d'Aspe avec dans le même temps une réintroduction de deux femelles ... Sinon déplacement de ces deux ours vers les Pyrénées Centrales !
...
24-06-2013 à 13:35:19
Chritb
Ce souhait, en accord avec l'avis de bon nombre d'entre nous, ne sera malheureusement jamais exaucé.
Il nous faudrait beaucoup plus de détermination pour cela !!!

La nature sans les grands prédateurs n'est pas naturelle !!!


Didier 28
24-06-2013 à 16:14:51
Tout a fait d'accord avec toi Chris mais malheureusement, la protection de la nature en France est trop timide et les associations qui la représente n'ont pas assez de moyen humain (adhérents), de couilles ou je ne sais quoi pour partir en guerre. Car il s'agit bien d'une guerre ! les autres en face ne font pas de cadeau ! Ils veulent la destruction des grands prédateurs et ils sont prêt à tout. Surtout quand l'état laisse libre cours à tous les abus i. De plus, nous sommes éparpillés un peu partout alors que eux sont comme ils disent sur le terrain, sur leur terrain. Nous sommes tous ici a nous lamenter mais nous sommes tous complices de cet état de fait et plus le temps passe et plus les opposants deviennent légitime dans leur combat contre la nature. Ceci dit, les pauvres faut les comprendre c'est dur leur job.... Moi je me lève tous les matins à quatre heure pour aller bosser en usine et je ferme ma gueule.
je réglerai bien et très vite le problème de nos chers agris-éleveurs. Je propose qu'on leur coupe les vivres c'est à dire les allocs spéciales agris comme ils crachent sans arrêt dans la soupe. là ils vont comprendre que ça va être très très dur. Pas d'ours pas de sous....
24-06-2013 à 16:41:07
Pas bête !!! cela pourrait aussi être un combat à mener par les assos(unies), faire en sorte que les primes ne soient plus versées, notre argument auprès des services de l'état serait, puisqu'il n'y a plus d'ours, il n'y a donc plus lieu de percevoir le moindre dédommagement.
Il faut faire comme eux, frapper la ou ça fait mal, avec des arguments qui n'en sont pas vraiment. Ces braves gens comprendraient ainsi qu'ils ont plus a y perdre qu'a y gagner, puis faire beaucoup de bruit autour de ces actions (œil pour œil, dent pour dent).
Il y aurait un mécontentement général dans le monde des éleveurs, et cela nous permettrait de reprendre le contact avec eux, ainsi qu'avec le gouvernement, pour re-négocier l'acceptation d'une présence ursine.
Je pense que les combats a venir sont de cet ordre, si l'on veut gagner la guerre, puisque ce terme a été utilisé !!!
L'exagération est souvent le moyen de faire connaitre son combat, c'est exactement ce que les antis font, et ce, depuis longtemps, à voir cet ultimatum lancé aux autorités.

La nature sans les grands prédateurs n'est pas naturelle !!!


Didier 28
24-06-2013 à 17:24:12
Pourquoi Cannelito attaque beaucoup de brebis et pas néré ? pourquoi caramelles et pas Pyros ?
Pourquoi Pestoune et pas cannelle :
La réponse est : les ours qui attaquent les troupeaux sont ceux dont la mère n'a pas pu assurer l'éducation complête...

24-06-2013 à 19:02:04
Les dégâts de ces inondations sont évidemment terribles à voir , qu'ils soient dans les Pyrénées ou ailleurs et ça mal de voir ces images de détresse concernant des gens qui perdent une vie de travail .
Mais qu'est ce qu'ont a voir les écologistes dans ce drame ? où est leur responsabilité ? si on peut comprendre que le désespoir peut conduire à la violence et la haine , ceux qui n'ont rien perdu dans leur confort mais qui soufflent sur les braises pour mieux se régaler du spectacle de la mise à mort ne sont vraiment que des pauvres types qui ne méritent eux aucune compassion .
24-06-2013 à 19:46:51
Oui Didier je pense effectivement que ces gens là livrent une guerre sans merci à la nature et au grands prédateurs. Leurs souhait est de les voire disparaître et pourquoi pas les écolos de la ville avec. Allez demandé à Paul Watson s'il ne mène pas une guerre contre la barbarie des Japonnais et autres sur les baleines. Les protecteurs de la nature se bercent de douces illusions en pensant que grâce aux connaissances , à la science et à l'éducation les mentalités vont évolués et les braves éleveurs du Pays Toy (entre autres) vont devenir des gentils protecteurs de la nature. On voit le résultat avec le FIEP et l'ours en Béarn. 30 ans d'information et plus d'ours. Les purs et durs de cette profession sont des autistes et ils sont dangereux pour l'environnement et pour la démocratie! Selon moi en France il y a deux verrous qui freinent l'évolution de la société. Le grand patronat qui verrouille les évolutions sociales et les agriculteurs qui sont majoritairement un frein à l'évolution environnementale de celle -ci.
25-06-2013 à 09:02:21
Yvan
Je suis assez d'accord avec ton raisonnement, mais s'il s'agit effectivement d'une guerre, alors il faut la faire avec les mêmes armes que nos adversaires.
C'est exactement ce que je dit dans mon message précédent, mais à l'heure actuelle c'est loin d'être la cas. Nos actions sont trop timides et n'impressionnent personne. Il faut que toutes les assos soient unies dans le même combat, et pas chacun de son coté.
Si on accepte le fait que chaque asso représente 2000 adhérents, l'ensemble fera beaucoup plus de poids que tous les antis-ours réunis. Cette union en colère, obtiendra forcément plus de d'écoute de la part de nos dirigeants (nationaux et régionaux).
Se servir des médiats pour promouvoir notre cause, négocier avec les producteurs d’émissions télévisées (ex : 30 millions d'amis, etc...) le droit de passer des messages (ex : pétition franco-espagnol) sur la protection de la biodiversité, rétablir des vérités. Ce genre d'émission a un taux d'audience acceptable et peut à lui seul, drainer un nombre de signature très significatif.
Chaque asso y retrouvera une crédibilité sur ces actions de protection des espèces qui lui son propre.
Je ne comprends pas pourquoi chacun se bat, seul dans son coin, alors que tout le monde sait que c'est l'unité qui fait la force !!!
La protection de la biodiversité est le combat de tous, si cet état d'esprit est en nous tous, alors toutes les espèces sauvages et notamment les ours, en seront les vrais gagnants, et pourront enfin vivre en paix dans notre pays.
Mais ce n'est pas comme ça que cela ce passe, alors !!! Je pense que les responsables d'assos ne sont pas de grands combattants, ils se cachent derrière la loi, loi qu'il ne faut bien évidemment pas oublier, mais loi que l'on peut interpréter, comme le font nos opposants.
Ce qu'il nous faut, c'est un vrai chef de guerre pour manager cette union ... si nous nous contentons de commenter les faits divers, dans peu de temps, on aura plus rien a dire sur les ours dans les Pyrénées, puisqu'il n'y aura plus d'ours.

La nature sans les grands prédateurs n'est pas naturelle !!!


Didier 28
25-06-2013 à 09:25:36
Philippe
Qui osera reconnaitre que le fait d'avoir tuer une ourse située, a une incidence directe sur le comportement qu'aura sa progéniture survivante?
Allons dire aux opposants "vous avez tué cette ourse alors que les oursons n'étaient pas tout a fait sevrés, et aujourd'hui, vous êtes les seuls responsables des prédations qu'occasionnent leur descendants".
J'entends déjà les moqueries !!!

La nature sans les grands prédateurs n'est pas naturelle !!!


Didier 28
  • Liens sponsorisés