Attention Danger: menaces de tuer l'ours.

  • Liens sponsorisés



25-06-2013 à 15:20:35
Considérant la menace qui pèse sur Canelito.
Considérant que le secteur d'élection des ours en Béarn se situe sur les communes d'Etsaut et de Cette-Eygun.
Considérant que ces deux communes ont récemment adhéré à la Charte du Parc National des Pyrénées.
Considérant que ursus arctos est en voie de disparition dans les Pyrénées.

Il devient urgent de mettre à exécution le projet d'introduction de deux nouvelles ourses, dont une en Béarn. Ceci permettra de fixer les mâles restant en Aspe, et participera à restauration d'un petit noyau à l'ouest du massif, le problème viendra du fait que Néré et Canelito vont se disputer cette femelle, la solution est donc d'introduire deux ourses en vallée d'Aspe.

Facile à dire, ou à écrire, moins facile à réaliser, à ce propos ou en est ce projet ?

Des associations veulent lâcher une ourse en Béarn - LaRepubliquedesPyrenees.fr - http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2013/01/25/des-associations-veulent-lacher-une-ourse-en-bearn,1114916.php

Ourse en Aspe Pour la présence de l'homme et de l'ours sauvage en montagne.
25-06-2013 à 21:53:06
Je lis le commentaire de Loulou ... Intéressant ... Sauf qu'il n'y aura pas de réintroductions en Béarn , il faut se faire une raison . Il faut apprécier la situation actuelle à sa juste valeur . Situation qui vient de se compliquer sérieusement et qui menace de dégénérer .

L'ours vient une fois de plus d'être condamné par la météo ... Suite à cette catastrophe naturelle les autorités caressent les pastoraux dans le sens du poil et écartent les associations ... C'est terminé pour l'ours en Béarn , 1/ il n'y a physiquement plus d'ours , et à quoi servirait de mettre deux femelles en Béarn puisque les mâles n'y sont plus ? C'était avant qu'il fallait faire ces réintroductions ! 2/ Il n'y a toujours aucune volonté politique pour cela et ce n'est pas demain vu les circonstances que ça changera 3/ les intempéries viennent de noyer définitivement tout espoir de réintroductions et pour longtemps puisque après les intempéries va arriver très vite le temps des élections ... Toujours aller dans le sens du poil ...

Quant à l' Europe ...

Il va donc falloir, par la force des choses que les Associations se fassent une raison et changent dare-dare de stratégie ... Nous avons deux mâles en Pays Toy , je pose la question : va t-on revendiquer de lâcher deux ourses en Pays Toy pour y relancer une population ursine ? Non ! Y a t-il un quelconque intérêt à ramener ces deux mâles en Vallée d'Aspe où l'on sait que ça fait presque dix ans qu'ils n'ont pas vu de femelles et où ce n'est pas demain la veille qu'on en lâchera une ? Non, aucun intérêt ! Alors qu'est-ce que les Associations attendent pour prendre la décision de demander le transfert de Cannellito et Néré vers les Pyrénées Centrales où leurs gènes permettraient d'apporter un peu de diversité génétique à une population qui en a grand besoin , population qui, elle non plus vu la conjoncture, ne verra pas côté français de nouveaux lâchers d'ici longtemps ?

Les Associations n'ont maintenant pas d'autre choix que d'agir avec les moyens du bord , c'est à dire avec les deux seuls ours qui sont disponibles et qui sont dans une très mauvaise passe . C'est le moment où jamais de les en sortir !
Cependant si les Associations attendent qu'ils se fassent flinguer pour justifier de nouveaux lâchers ... faut le dire ! Qu'on sache à quoi s'en tenir !

Force est de constater que nous venons de faire un bond de plusieurs dizaines d'années en en arrière et que la population d'ours se retrouve dans une situation à la béarnaise . A l'époque où la sauvegarde du plantigrade présidait à son éradication sournoise . La politique pour le deuxième quinquennat consécutif va clairement en ce sens ... Les opposants sont tacitement encouragés par les autorités à pratiquer la provocation et l'exaction . La porte est grande ouverte à toutes les dérives et à tous les naufrages ... C'est pas demain que sera appliquée la formule pas d'ours, pas de subventions !
En conséquence, il va quand même falloir que les Associations réunies décident de faire quelque chose pour donner un avenir cohérent et moins hostile à ces deux plantigrades avant qu'il ne soit trop tard car ce n'est pas la vérité et la justesse des communiqués de presse qui vont maintenant suffire à sauver ces deux mâles .
25-06-2013 à 23:41:29
Alain a déja expliqué le point de vue des assocs : il ne veulent pas créer de précédents.
Après, il faudrait déplacer Caramelles, etc...

26-06-2013 à 00:13:42
Et Balou, qui a été capturé et déplacé ,c'était bien un précédent ? Non ? En fait le seul obstacle à un transfert, c'est le FIEP, rien de moins . Ce qui est sûr c'est que si Cannellito se fait flinguer on ne pourra pas dire qu'il n'y avait pas eu de précédents ! Cet argument de précédent ne tient pas la route quand les circonstances deviennent exceptionnelles et exigent d'agir . La situation de Caramelles n'a rien à voir avec celle de Cannellito . La symbolique que représente Cannellito , dernier ours d'une lignée prestigieuse ,et la valeur de ses gènes en vue d'une descendance potentielle mériteraient d'autres arguments que celui qui n' a pour seul intérêt que de faire plaisir au FIEP ! S'il arrive quelque chose à Cannellito tout le monde le regrettera car ce sera non seulement a fin de la lignée historique pyrénéenne mais aussi le début de la fin pour l'ensemble de la population . Béarn bis .
26-06-2013 à 04:16:33
La situation est complexe, dramatique et noire, je suis d'accord avec toi ChristB64, c'est un désastre pour l'ours des Pyrénées, ce depuis bien plus que 10 ans et surtout depuis 1994 en Béarn, cependant je crois toujours à un revirement possible et donc au retour des ours a case, si le vent d'ouest venait à apporter aux narines des deux vagabonds solitaires l'odeur enivrante et excitante de femelles nouvellement arrivées, nul doute qu'ils sauraient trouver le chemin du retour, quitte à le leur indiquer le cas échéant...
C'est à mon sens la seule solution, car penses-tu sincèrement que le transfert de Canelito et Néré vers les Pyrénées Centrales se fera dans l’approbation générale et sans heurts ?
Si toutefois une quelconque action est entreprise !

Ourse en Aspe Pour la présence de l'homme et de l'ours sauvage en montagne.
26-06-2013 à 08:14:20
A, il y a encore un de mes messages qui a disparu, comme quoi je n'avais rêvé.
La liberté d'expression n'est donc pas de mise sur ce forum !!!
Mais, je comprends que certaines vérités peuvent être dérangeantes.

Je vais donc faire une nouvelle fois cette mise au point : Il n'y a pas de censure sur ce forum, et quand il y a une intervention des modérateurs, ce qui est extrêmement rare, c'est toujours transparent, annoncé et expliqué !
Il peut par contre arriver des bugs, comme sur toute plateforme de forum.
Alain REYNES


La nature sans les grands prédateurs n'est pas naturelle !!!


Didier 28
26-06-2013 à 10:54:22
c'est vrai que l'Etat se fait quand meme mechamment marcher sur les pieds dans cette histoire...
26-06-2013 à 14:57:47
Des bugs !!!
Comment faire pour rendre visible ce message ? ou est il perdu à jamais.
Quelqu'un a t'il déjà été victime de ces bugs ???

Il n'y a aucun message "caché" que nous pourrions faire réapparaître. Simplement parce qu'il n'y a pas de modération "à priori". Donc, désolé, mais il va falloir ressaisir ce message ...

La nature sans les grands prédateurs n'est pas naturelle !!!


Didier 28
27-06-2013 à 04:02:09
Je propose que l'Etat rétorque aux éleveur du pays Toy: si Cannelito est abattu ou disparait par enchantement (destruction d'espece protegée), se seront 2 ours reintroduits.

Les éleveurs Pays Toy sont des fonctionnaires: ils vivent sous perfusion des subventions de l'Etat; l'Etat c'est nous. Je pense que l'Etat doit faire respecter la loi. Ils crachent sur l'Etat a longueur d'année et se gaussent de vouloir faire leur propre loi; sauf quand il y a une catastrophe, une épidemie, là ils pleurnichent afin que l'Etat les aide. C'est un manque total de loyauté par rapport a ce que leur donne l'Etat!!! Un mélange nauseabond d'individualisme et de clientelisme.

Mes aieux, paysans, étaient des gens honnêtes et simples, pas une bande d'excités violent qui ont le temps de faire des manifs, de sacager un village, de faire des battues ou de braconner. Je ne me reconnais plus du tout dans ce monde paysan là.

Et avec ces uluberlus là dans nos montagnes, simplement, nous sommes en train de leur laisser les commandes, le futur de ces territoires. L'ours, la vie sauvage n'a aucun avenir ici.

Je continue de sourire (de tristesse) quand je vois le bénéfice du tourisme ursin du côté de Villablino ou de Somiedo; ils n'on vraiment rien compris en Aspe...

@Philippe: je ne présumerais pas trop du caractère carnassier des ours; c'est plutot le type de gardiennage qui est en jeu, Aspe-Ouest, Papillon, Franska et Néré ont tous prédaté en zone Toy; peu importe leur passé avec ou sans leur mère.

Il y a a bouffer, l'ours se sert. C'est tout. Pas de brebis libres, peu de prédation.


  • Liens sponsorisés