Nouvelles images des ours dans les Pyrénées catalanes

24-05-2012 à 21:57:59
Bon soir!

Aujourd'hui, la télévision publique de Catalogne a montré des images inédites de quelques des ours des Pyrénées catalanes. Les premières images montrent un ours identifié comme Pelut, puis une courte vidéo et une photo de Caramellita (sic) prises en Avril dans la vallée de Cardós et finalement des images de Caramelles et ses oursons de 2010.
Voici le lien avec le reportage (en catalán):[url] http://www.324.cat/video/4101970/catalunya/Los-ja-totalment-implantat-al-Pirineu[/url]

Iñaki
  • Liens sponsorisés



25-05-2012 à 06:59:39
Merci pour le lien... Est-ce qu'ils disent en quelle année a été prise la vidéo de Caramellita ?

25-05-2012 à 15:23:23
Et à la fin, on voit un ours qui se frotte contre un arbre : qu'est-ce qu'ils en disent dans le reportage (pour moi Pelut à 99%, au printemps, alors que la première vidéo est en automne, pour le meme Pelut plus gras)

25-05-2012 à 18:47:56
Le reportage dit que la vidéo et la photographie de Caramellita ont été prises 'il y a 15 jours'. Pas de dates des autres images. Dans la dernière vidéo ils disent seulement qu'il d'agit de Caramelles avec ses oursons et finalement un des oursons déjà émancipé.

Iñaki
25-05-2012 à 19:14:36
Merci Inaki, le suivi en Espagne est de plus en plus efficace, l'avenir de l'ours des Pyrénées se situent probablement en Espagne.
Si c'est bien caramellita, d'après la vidéo elle n'a toujours pas de petits...c'est bien dommage (1 petit en 10 ans?) on peut se poser des questions (absence de mâle reproducteur? Braconnage?Consanguinité).
25-05-2012 à 19:20:26
Effectivement, très bonne remarque Pyros ! Caramellita ne semble pas très féconde !
Par contre, il y a 15 jours, Balou était dans sa zone..
Je me pose une question : comment peuvent-ils savoir que c'est Caramellita ? (mon hypothèse est que ces docule,ts ont été pris sur la commune de LLadore, et que C'est la zone de Caramellita... mais ce n'est qu'une hypothèse !)

26-05-2012 à 10:21:10
Je pense que les ourses n'étaient pas fécondes tout simplement par manque de mâles reproducteurs.
Peut être que nos ourses plus ou moins isolées, n'avaient simplement pas croisé de mâle au bon moment, ceci peut expliquer le manque de naissance pour certaines ourses.
Pyros dominant, avait chassé ces concurents potentiels, qui de toute façon n'étaient pas assez vieux pour prétendre aux reproductions.
Exemple Balou qui s'est exilé dans l'Aude quelques temps, Néré qui lui, est allé s'isoler dans l'OUEST (Béarn), Moonboots lui avait choisi l'EST et Bonabe réapparait du SUD (Espagne). Maintenant que ces mâles sont adultes et revenus sur le secteur, du moins pour trois d'entre eux, ils vont prétendre aux femelles et participer aux reproductions.
Nous devrions avoir, dès l'année prochaine, un nombre de femelles situées plus important.
Mais le revers de la médaille, est que le nombre d'oursons tués par les mâles adultes sera plus important, puisque qu'un mâle qui croise une femelle dont les oursons ne sont pas de lui, aura tendance à les éliminer pous s'accoupler avec leur mère.
Espérons que tous ces mâles sauront se répartir le territoire pour faire évoluer cette population ursine plus rapidement.
Si Caramellita est photographiée, nous avons donc la preuve que la fameuse "ourse à lunettes" est une autre ourse supplémentaire qui demeure donc encore inconnue.
Cela nous fait donc à ce jour, 14 ourses vivantes connues (avec l'ourse à lunettes (S1SL04 ?)) !!! et 8 (avec Rodri (S4SL01?)) mâles !!! plus un des petits 2011 de Hvala de sexe indéterminé, soit 23 ours dans les pyrénées.

La nature sans les grands prédateurs n'est pas naturelle !!!


Didier 28
26-05-2012 à 15:56:25
Pour moi , il n'y a aucune inquiétude à avoir pour la régulation naturelle entre mâles , femelles et oursons . Tout se passe très bien sur ce plan dans les Cantabriques et les Asturies où la population est multipliée par 10 , il n'y a donc pas de raison pour qu'il n'en soit pas de même dans les Pyrénées Centrales . Bien sûr un accident ponctuel est toujours possible mais restera rare . Le principal risque ce ce noyau central viendra à terme comme l'a dit l'ONCFS de la consanguinité . S'il n'y a pas un minimum de futurs lâchers pour assurer une diversité génétique plus grande il y aura dans un avenir relativement proche quelques futurs oursons qui auront plus à craindre des effets pervers de cette consanguinité que de la cruauté des mâles prédateurs . A noter que l'Adet met la barre des cinquante ours dans les Pyrénées non pas pour 2015 mais avec beaucoup plus de réalisme pour 2020 ... Le chiffre , comme la date atteinte dépendront essentiellement de nouveaux lâchers ou pas ( qu'ils viennent de France ou d'Espagne ) ainsi que du bon ou mauvais climat de cohabitation qui régnera dans les Pyrénées Centrales en conséquence directe de la politique pratiquée par le Gouvernement .
  • Liens sponsorisés