Charb et Tignous !

  • Liens sponsorisés



23-03-2015 à 12:59:18
@Christb
A peu près d'accord avec vous, pour cette unique région du Nord-Ouest de l'Espagne, mais il y a semble t'il, de plus en plus d'intolérence de la population locale (acte de braconnage par piègeage et empoisonnement), vis à vis de l'ours et du loup dans cette même région !!!
@Philippe
Oui, espérons que ce programme Pyroslife débouche effectivement sur un lâché d'ours, mais le manque d'info sur ce sujet, nous fait douter sur la réelle motivation des Catalans à sauvegarder l'ours pyrénéen. Sinon ce ne serait pas un, mais plusieurs ours qu'ils réintroduiraient pour sauver cette petite population ursine vacillante. De même que la protection serait plus active, donc plus répressive, et bien des ours mystérieusement disparus vivraient encore au Sud des Pyrénées.

La nature sans les grands prédateurs n'est pas naturelle !!!


Didier 28
23-03-2015 à 13:24:12
Si les Catalans veulent s'inscrire dans une politique d'écotourisme de type Cantabriques, c'est à dire touristiquement et économiquement fort rentable, ils n'auront pas d'autre choix que de se préoccuper de la consanguinité calamiteuse et porteuse de tares qui règne sur la petite population Centrale . Cette petite population n'est absolument pas viable en l'état et encore moins depuis la mort de Balou, et elle ne le sera jamais s'il n'est pas procédé rapidement à des lâchers qui pourront apporter de la diversité génétique et donc santé et vitalité à tout le noyau ... Je le redis encore fois, et il ne faudra pas s'en étonner, des ours disparaîtront des écrans radars du suivi, à n'importe quel âge, sur ce noyau Central, du simple fait des conséquences des tares de la consanguinité qui est liée à l'endogamie ... Moi aussi j'attends avec impatience la mise en application des objectifs de ce Pyros Life . A noter que les moyens de gardiennage liés à ce Pyros Life sont en cours de mise en place et ont permis de réduire très sensiblement, voire à zéro, les prédations dans le Parc de l'Alt Aneu en 2014 ... J'attends également avec impatience que les Associations françaises ( Cap Ours ) saisissent les tribunaux comme promis, et au plus vite ! A suivre donc !
23-03-2015 à 20:20:30
Espérons que vous ayez raison et que l'attente de nouveaux lâchés, qui nous tient tous en haleine depuis bien trop longtemps cesse enfin !!!

La nature sans les grands prédateurs n'est pas naturelle !!!


Didier 28
23-03-2015 à 23:31:03
Je viens de vérifier, le projet dure 10 ans. Le lâcher est possible en 2015, mais on peut aussi attendre... jusqu'à 2024 !!

26-03-2015 à 11:46:29
@Christb
"Je le redis encore fois, et il ne faudra pas s'en étonner, des ours disparaîtront des écrans radars du suivi, à n'importe quel âge, sur ce noyau Central, du simple fait des conséquences des tares de la consanguinité qui est liée à l'endogamie"

Après réflexion et pour répondre à votre idéologie qui veut rendre normale la disparition d'ours (coté espagnol), je vois que bizarrement les ourses qui ont disparues ne pouvaient en rien être victimes de consanguinité. Si l'on prend comme exemple les disparitions de: Pollen, fille d'un mâle slovène inconnu et de Hvala, et Floreta, fille de Bambou (idem Pollen) et de Pyros. Et tout aussi bizarre, ce sont même les ours qui ont le plus de consanguinité qui survivent le mieux semble t'il. Bizarrement ces 2 femelles auraient pu à elles seules, prolonger la pérénité de cette petite population ursine (en attendant mieux).

Ceci confirme bien mes doutes envers la détermination actuelle des Catalans a protéger les ours de leur côté des Pyrénées.

La nature sans les grands prédateurs n'est pas naturelle !!!


Didier 28
26-03-2015 à 13:14:10
Effectivement, par un hasard étrange,presque tous les ours qui pouvaient apporter du sang neuf sont morts (Balou, Palouma, Franska, Pollen) ou se sont exilés (Néré, Sarousse).
Mais Pyros étant un mâle exceptionnel par sa taille, sa longévité, etc..., la population qui en est issu a sans doute un bon potentiel.... pour quelques années encore.
Concernant la consanguinité, le problème ne se poduira qu'à moyen terme.

26-03-2015 à 18:38:43
Effectivement le problème de la consanguinité sera majoritairement catastrophique quand il sera trop tard ... Comme en Béarn !... N'oubliez pas quand même qu'un parent porteur de tares génétiques peut les transmettre aléatoirement à sa descendance même en s'accouplant avec un individu sain ... Ce sont les lois de la génétique . Vous ne trouverez aucun biologiste sérieux pour être optimiste et se satisfaire de la consanguinité qui ne fait que s'accentuer sur ce petit noyau . Surtout depuis la mort de Balou qui effectivement couvrait un vaste territoire et était manifestement destiné à devenir le mâle dominant... Depuis la mort de Balou, si les choses restent en l'état , s'il n'y a pas une vraie politique visant à donner de la diversité génétique à ce tout petit noyau, on peut dire que le " moyen terme " du problème induit par l'endogamie va considérablement se raccourcir !... Certes on peut espérer que Balou se soit reproduit ... S' il a engendré une ou des femelles elles ne seront fécondes que dans trois ou quatre ans ... ( Autant d'années de consanguinité génétique en plus ) ... S'il a engendré un ou des mâles il se passera un certain temps avant qu'ils ne puissent devenir dominant(s) ... Quoi qu'il en soit que Balou se soit reproduit serait une excellente nouvelle et une bonne chose mais ne règlerait pas pour autant le problème... Autre aspect de la situation à venir ; une fois Pyros disparu il faudra tenir compte de la capacité de fertilité et de la qualité génétique de l'ours dominant qui le remplacera ... Ce qui, dans les conditions actuelles, risque d'être une autre surprise ! ...

Quant aux ours qui pourraient être braconnés en Catalogne ... C'est évidemment toujours possible ... Dans les Cantabriques /Asturies cela existe même si le phénomène reste extrêmement marginal et extrêmement surveillé et réprimé ... Ceci dit dans les Cantabriques si un ours ou 2 au max sont braconnés / an, sur 250 individus les conséquences sont bien moindres que quand on perd Balou dans les Pyrénées ou qu'on envoie de la manière la plus stupide et irresponsable, Auberta au casse pipes !... Je n'ai aucune " idéologie ". Il est tout à fait possible que des jeunes ours soient braconnés en Catalogne, tout comme en Ariège, même s'il est évident aujourd'hui que le plantigrade est largement mieux accepté en Catalogne qu'en Ariège .

Quoi qu'il en soit, on peut retourner la situation de l'ours dans les Pyrénées dans tous les sens, même en considérant que des oursons naissent ( plus ou moins ), cette petite population Centrale ne sera jamais viable sans un renforcement. C'est une constante biologique. Ce n'est pas moi qui le dit, l'ONCFS et le Museum ont été très clairs à ce sujet , et plus ce renforcement tardera et plus la situation sera difficile à récupérer ...
D'ailleurs, en ce moment, les opposants vous ne les entendez pas, la politique pratiquée par Me Royal leur convient parfaitement, ils n'ont pas besoin d'en rajouter, ils ont parfaitement compris que ne rien faire allait entraîner tôt ou tard le déclin de toute la population ursine des Pyrénées et que cette phase de déclin, arrivée à son terme définitif en Béarn, était maintenant enclenchée dans les Pyrénées Centrales !...

A suivre !
26-03-2015 à 20:53:48
"même s'il est évident aujourd'hui que le plantigrade est largement mieux accepté en Catalogne qu'en Ariège"
Mais qu'est ce qui vous permet d'affirmer cela ??? Avez vous des infos que nous n'avons pas (il faudrait les partager) ??? Encore une fois, les ourses récemment disparues l'ont bien été dans le Val d'Aran en Catalogne (Pollen et Floretta) plus qu'en Ariège ou a ma connaissance, il n'y a plus de disparition suspecte d'ours depuis quelques années !!!
Pour le reste bien évidemment que je suis d'accord, qu'il faut réintroduire des ours pour que cette population est un avenir dans nos Pyrénées et celles des espagnols. Si l'on prend en référence les ours de souche pyrénéenne lâchement abandonnées dans les années 70-90 (il restait alors, une population de 36 ours en 1970 qui a survécu jusqu'en 1995), ils ne peuvent donc pas survivrent plus de 20 ans, avant de disparaitre définitivement. Alors oui, il y a urgence, mais comme nous le savons tous, on peut bien faire des pieds et des mains, répéter inlassablement les mêmes choses, nos politiques ne veulent définitivement pas aller contre la volonté de nos tout-puissant paysans pyrénéens.
Alors qui veut se dévouer pour aller chercher Néré et Cannellito et les ramener en Ariège (humour) ??? Et comment les convaincre de revenir de ce côté la, plutôt que de pousser la balade jusqu'aux Cantabriques (re-humour) ??? C'est vrai que l'Ariège est bien moins loin, mais il est également bien plus dangereux d'y vivre, et c'est peut être pour ça qu'ils ne veulent pas revenir, et préfèrent sacrifier leur vie sexuellle, à leur vie tout court (re-re-humour) !!!

La nature sans les grands prédateurs n'est pas naturelle !!!


Didier 28
28-03-2015 à 07:54:36
@ Didier
L'ours est mieux accepté en Catalogne qu'en Ariège :
Deux exemples :
C'est une évidence du point de vue politique. La Catalogne est la seule région des Pyrénées Espagnoles à se soucier de l'ours ( contrairement à la Navarre et à l'Aragon ). La Catalogne a pris la question de l'ours en charge de ses compétences au plus haut niveau politique et a adopté un Plan Life ... Ce Plan Life distribue des subventions directement liées au gardiennage et à la cohabitation qui sont en cours de mises en place... On peut déjà en apprécier les résultats ...
Qu'en sera t-il de la réintroduction prévue ? Toujours le mystère ...
Autre exemple :
le Parc Naturel de l'Alt Aneu qui a parfaitement intégré la présence des plantigrades et en fait une plus value touristique pour promouvoir l'excellence de son Environnement . Alt Aneu qui s'est félicité de l'absence de prédations pour la saison 2014 grâce aux moyens et aux mesures efficaces de protection des troupeaux mis en place ...
Voilà deux exemples de cohabitation et d'acceptation de l'ours qu'on ne trouve pas en Ariège ...
Politiquement en Ariège l'ours est tout aussi absent au niveau politique départemental qu'au niveau de la Région Midi-Pyrénées ... Quant aux mesures de cohabitation il est toujours plus facile et encourageant en Ariège de toucher les subventions issues des prédations que de mettre en place des mesures de cohabitation . Il continuera à en être ainsi tant que les décisions prises en réunions de la SPVB ne seront pas mises en place par le préfet du Comité de Massif ...
Quant au Parc Régional d'Ariège, contrairement à l'Alt Aneu, il est de notoriété publique que l'ours en est hélas complètement absent, inconnu au bataillon de la biodiversité ...
Le principal handicap pour l'ours en Catalogne c'est qu'il ne bénéficie d'aucune Association réellement efficace pour défendre ses intérêts, il n'y a là bas ni l'ADET ni Ferus, l'Association " Depana " étant malheureusement aux abonnés absents sur ce sujet ...
Quant à la disparition des oursons il n'y a aucune explication ni preuves ce qui permettra à tout un chacun de se forger ses propres hypothèses. Cependant il est très facile à un ours de transiter entre la Catalogne, l'Ariège et la Haute Garonne et il sera difficile de savoir, s'il y a braconnage, dans quel territoire cela se situera exactement . Personnellement je pense que la consanguinité fera des dégâts aléatoires et que ceux-ci seront de plus en plus plausibles au fur et à mesure que la consanguinité augmentera. Cette consanguinité et ses tares induites pernicieusement sont un réel souci qui va porter préjudice à toute cette petite population, c'est un fait indéniable !
Pour l'heure attendons la réplique annoncée par l'ADET sur son Facebook.... et puis les premiers oursons devraient commencer à apparaître ... En Ariège ou en Catalogne ?
Bon week-end .

http://www.lavanguardia.com/economia/20141217/54421539953/el-ganado-agrupado-en-pirineo-catalan-no-ha-sufrido-ataques-de-osos-este-ano.html

Une preuve de l'intégration et de la reconnaissance de l'ours dans l'excellence de la biosphère Catalane : http://www.nationalgeographic.com.es/articulo/ng_magazine/actualidad/10027/val_daran_finalista_los_world_legacy_awards.html
28-03-2015 à 10:07:42
Espérons que vous ayez raison, mais admettez que pour l'instant les résultats bénéfiques de cette politique Catalane d'acceptation de l'ours ne sont pas très visibles ... Mais si c'est le cas, il faut probablement attendre que cela se mette en place, et le premier pas serait donc le lâché d'un mâle adulte, en remplacement de Pyros (ou de Balou). Même si cela me semble très insuffisant, il faudra probablement s'en contenter pour l'instant, en attendant mieux !!!
bon week end également

La nature sans les grands prédateurs n'est pas naturelle !!!


Didier 28
28-03-2015 à 11:43:20
@ Didier ,
effectivement relâcher un seul mâle serait très insuffisant, surtout que pour le Museum et l'ONCFS ce serait surtout deux ou trois femelles ( pleines si possible ) qui seraient le plus bénéfique au noyau . C'est vrai qu'à ce moment là Balou était encore présent et qu'il ne fait pas de doute aujourd'hui qu'un nouveau mâle, avec un nouvel apport génétique et qui serait dominant serait un grand plus pour cette petite population. En fait, il faudrait sur ce noyau pour espérer la viabilité avoir l'apport d'un mâle et de deux femelles fécondes . Ce n'est quand même pas le bout du monde et c'est rageant que ça ne se fasse pas ! Mais attendons la réplique de l'ADET .... Ce n'est pas normal et c'est complètement incohérent et illogiquement ridicule de voir que dans un contexte de création d'une Agence de la Biodiversité, dans un contexte de Conférence climatique à laquelle est associé un nouveau cycle d'extinction des espèces et une destruction sans précédent de la biosphère par l'homme que la France , donneuse de leçons, puisse impunément se permettre de condamner ses grands prédateurs alors qu'elle reste de façon indécrottable un des plus mauvais élèves en matière de préservation de la biodiversité ! Ce n'est pas possible !... Et que dire de la plupart des écologistes politiques dont ceux d'EELV Béarn qui n'auront jamais brillé ni par leur courage, ni par leur sincérité ou leur engagement pour la cause de l'ours et n'auront jamais honnêtement mouillé leur chemise pour contrer l'éradication du plantigrade en Béarn ? Que de lâcheté, que d'hypocrisie et d'indifférence pour EELV Béarn ! J'enrage, ceux là et autres Bové, ils m'auront complètement dégoûté de l'écologie politique et m'auront définitivement fait passer l' habitude que j'avais d'aller voter pour eux !... Allez, attendons la réplique des Associations en espérant que ça puisse faire positivement bouger les lignes ! A+ !
PS- Pour ce qui est de la Catalogne si on constate un certain mieux au niveau de la cohabitation et de la promotion touristique de l'ours par rapport à la France, je ne suis pas naïf pour autant... Il se peut très bien que ce Pyros Life ne soit qu'un subterfuge de la politique Catalane pour toucher un max de subventions et que malgré des avancées au niveau du gardiennage et de la cohabitation il n'y ait jamais aucune réintroduction ! ... C'est tout à fait possible on verra ! La parole donnée par les politiques n'a souvent rien à voir ni avec la probité, ni avec l'éthique, ni avec le courage, ni avec la réalité... On se souvient encore de Philippe Martin, Ministre, qui nous promettait un plan de sauvegarde de l' ours pour 2014 ! La bonne blague ! ...
30-03-2015 à 17:31:20
"On se souvient encore de Philippe Martin, Ministre, qui nous promettait un plan de sauvegarde de l' ours pour 2014 ! La bonne blague ! ... "
Le problème c'est qu'il n'y a aucune continuité dans la politique de sauvegarde de l'ours (comme pour le reste d'ailleurs). Les ministres se suivent et malheureusement ne se ressemblent pas. L'un défaisant ce que l'autre à mis en place, ils sont de plus, de ce côté là, très à l'écoute du monde rural, s'évitant ainsi bien des conflits avec ses gens là, et espérant naturellement récolter ces voix aux élections. Mais il semblerait que leur plan est plus ou moins bien fonctionné, puisque majoritairement les pyrénéens ont votés à gauche (peut on voir dans ce vote, une relation directe avec l'ours ???).

La nature sans les grands prédateurs n'est pas naturelle !!!


Didier 28
  • Liens sponsorisés